En juillet, la journaliste Catherine Belton, autrice du livre Putin’s People: How the KGB Took Back Russia and then Took on the West, et son éditeur HarperCollins répondaient à des accusations de diffamation devant une cour londonienne. Ce mercredi 24 novembre, la justice britannique s’est enfin prononcée. 

Avez-vous aimé le contenu de cet article ?

Cliquez sur les étoiles pour noter cet article

Moyenne des notes 0 / 5. Nombre de notes : 0

Il n'y a pas encore de vote pour cet article. Merci de donner votre avis :

L'auteur est désolé que son article ne vous ait pas été utile

Aidez-nous à améliorer cet article

N'hésitez pas à nous laisser une note sur cet article