Les tarifs du formateur indépendant

Les tarifs du formateur indépendant

Comment établir les tarifs du formateur indépendant ?

Trop de prestataires établissent leurs tarifs de formateur en se basant sur ceux de leurs confrères, de préférence en essayant de se montrer un peu moins cher pour augmenter leurs chances d’être sélectionnés.

Ce n’est pas la bonne méthode. Pour définir quels tarifs de formateur proposer quand on est indépendant, il faut d’abord estimer vos dépenses.

Rentabilité des tarifs du formateur

Définir son tarif de formateur indépendant nécessite d’abord de calculer à partir de quel prix de vente pour pourrez dégager un peu de marge. 

Sans marge, pas d’avenir pour votre activité professionnelle.

Celle-ci se calcule en additionnant toutes les dépenses que vous ferez chaque mois pour faire vivre votre société (charges de fonctionnement : électricité, abonnements Telecom, loyer, déplacements, chauffage…), mais aussi vos dépenses de prospection (site web, publicités dans les médias, abonnements dans des communications, etc.).

Une fois ces dépenses calculées, il vous faudra estimer le nombre de jours de prestations que vous estimez raisonnable de faire dans le mois, ce qui vous permettra d’en déduire le tarif de formateur minimum à partir duquel vous commencerez à faire un peu de bénéfice.

C’est sur ce bénéfice que vous pourrez vous rémunérer, mais aussi payer vos impôts. 

Vous comprenez donc bien que si votre tarif est inférieur à ce seuil, vous perdrez de l’argent.

Alors pourquoi certains confrères proposent-ils parfois des tarifs vraiment très bas ?

Généralement, c’est parce qu’ils sont en difficulté et cherchent par tous les moyens à trouver de nouveaux clients, quitte à casser temporairement leurs prix.

 Parfois, cela peut aussi être une stratégie d’un concurrent plus gros (qui a déjà dégagé des marges de manœuvres) et qui tente de faire tomber les petits concurrents qui le gênent…

Pour calculer votre rentabilité, le plus simple est encore de prendre un tableur et de faire quelques hypothèses, comme dans l’exemple ci-dessous :

Hypothèses de dépense d’une structure de formation unipersonnelle

Dans cet hypothèse, le formateur (vous) devra de toute manière faire dépenser, par sa société, 1500 € chaque mois, quel que soit le nombre de prestations effectuées (bien évidemment, plus vous ferez de prestations en déplacement, plus vos dépenses de fonctionnement augmenteront, mais ces frais sont facturables à votre commanditaire si vous intervenez pour un organisme de formation).

Hypothèses de prestations de formation

Dans cette hypothèse, on considère qu’un jour de formation correspond à 7 € facturées. 

Le tarif horaire du formateur est donc multiplié par 7 puis par le nombre de jours travaillés dans le mois. 

Ceci nous donne une estimation du chiffre d’affaires (CA) pouvant être réalisé mensuellement :

Hypothèses de tarifs de formateur

Maintenant que nous connaissons nos dépenses globales et le chiffre d’affaires pouvant être réalisé dans le mois selon le nombre de jours facturés et le tarif horaire, voyons quel pourrait être vos tarifs de formateur une fois ces dépenses effectuées…

Selon votre type de structure et les taxes en vigueur, l’Etat vous ponctionnera plus ou moins d’argent sur vos résultats. 

Pour simplifier le tableau, l’hypothèse retenue sera de 30%

Nota : si vous ne voyez pas apparaître la TVA dans ces tableaux, c’est voulu : la TVA étant récupérable, il était inutile de la faire impacter les montants indiqués.

Ce qui ressort de ces tableaux, c’est que si vous espérez avoir des tarifs de formateur autour de 3000 € par mois (ce qui est déjà confortable), il vous faudra donc faire environ 6000 € de CA.

Le Taux Journalier Moyen (TJM) du formateur

Les organismes de formation vous demanderont souvent quel est votre TJM.
Le TJM du formateur dépend des hypothèses de Chiffre d’Affaires et du montant de vos charges. 

Vous devez le choisir pour qu’il vous permette toujours de faire un minimum de bénéfices, tout en restant compétitif.

Par rapport aux tableaux précédents, voici les différentes hypothèses permettant d’évaluer votre TJM de formateur indépendant, en considérant que vos journées de formation feront 7 heures et en vous affichant combien il vous restera une fois déduits vos charges mensuelles (1500 €) et vos différents prélèvements (30%)  : 

Exemple de lecture du tableau ci-dessus : 

Si vous fixez votre TJM à 420 € par jour et que vous faites 15 jours de formation dans le mois, alors il vous resterait après dépenses fixes (1500 €) et impôts (30%) la somme de 3360 €, qui serait alors votre marge nette pour le mois.

Le salaire d’un formateur indépendant

J’ai volontairement mis ce titre (même s’il est faux) car on nous pose souvent la question. 

En fait, soit vous êtes formateur indépendant, soit vous êtes formateur salarié (le salaire impliquant que vous travaillez dans une entreprise en tant que formateur).

Avoir un salaire signifie aussi que, contrairement au formateur indépendant, vous gagnerez chaque mois à peu près la même somme, quel que soit le nombre de journées de formation réellement effectuées.

Même si les centres de formation font majoritairement appel à des prestataires indépendants, rémunérés (et non salariés) selon le nombre de jours effectués, il reste encore quelques formateurs salariés, principalement parce que leur domaine de compétence garantit un nombre suffisant de jours de formation effectués chaque mois. 

Le salaire dépend alors de la complexité et de la rareté des connaissances acquises  ainsi que de son ancienneté. 

Dans ce genre de cas, le formateur est souvent un spécialiste effectuant également des prestations techniques dans son domaine précis.

Exemples de formateurs salariés : 

  • formateur sur un robot industriel placé en usine
  • formateur au pilotage d’un engin de chantier
  • formateur en sécurité informatique
  • formatrice aux soins palliatifs pour personnes âgées

Tarifs du formateur en portage salarial

Si vous ne voulez ni être complètement indépendant (pour ne pas avoir à créer de société), ni être salarié (pour augmenter votre “salaire” en travaillant plus), alors vous pourriez vous tourner vers la solution du portage salarial.

En portage salarial, les tarifs du formateur doivent être calculés en tenant compte du pourcentage pris par l’organisme porteur pour vous facturer ses prestations (facturation, moyens informatiques mis à disposition, suivi du courrier, etc.).

Le portage salarial peut être une excellente solution si vous démarrez votre activité et que vous ne voulez pas créer une entreprise avant d’être sûr de vouloir exercer ce métier.

Voir à ce propos notre article décrivant quel statut fiscal choisir pour devenir formateur indépendant.

Enquête sur les tarifs du formateur indépendant

Tout dépend dans quelle région il effectue ses prestations et son niveau de compétences. Le mieux est de vous proposer des exemples tirés du vécu.

Donc, si vous êtes formateur/trice et que vous lisez cet article, dites-nous combien vous gagnez par mois et dans quel type de prestations.

Cela restera bien entendu anonyme et pourra aider tous ceux qui veulent se lancer dans ce merveilleux métier. Merci de laisser cette information en saisissant un commentaire ci-dessous :

Devenir formateur indépendant - Edition 2020Retrouvez les tarifs d’un formateur indépendant et bien d’autres conseils pour vous mettre à votre compte dans le livre Devenir formateur indépendant

Cet article a 5 commentaires

  1. paola

    Bonjour
    J ‘ai une expérience de 17 ans en tant que formatrice fle spécialisée dans la formation en entreprise. J ‘ai toujours travaillée avec le statut salarié mais j aimerais prendre le statut de formateur indépendant car les centres de formation l ‘exigent de plus en plus. Pour l instant, je ne sais pas encore quelle va être ma charge de travail. J’ai un diplôme bac +4. Pour ne pas prendre de risque et éviter de perdre de l ‘argent ,quel statut est le mieux adapté à mon cas sachant que je n ai pas beaucoup de frais?

    1. pepiniere

      Bonjour Paola,
      Si vous voulez en faire votre activité principale, je vous recommande d’opter pour une SAS (ou SASU si toute seule), plutôt que de vous mettre en entrepreneur individuel (comparez les deux au niveau de la fiscalité, mais aussi des charges sociales).
      Il y aura des frais de création, mais vous pourrez ensuite récupérer la TVA et facturer vos frais professionnels. Surtout, vous pourrez ne pas vous limiter à la sous-traitance avec les centres de formation mais évoluer vers des prestations réalisées directement avec vos clients, donc plus rentables.
      Choisissez avec soin les prestations que vous proposerez (plus elles sont spécialisées, plus vous pourrez facturer cher car moins de concurrents formateurs, à condition qu’elles soient demandées bien entendu.
      Vous parlez de “risque”. Se mettre à son compte comporte toujours un risque, surtout si un seul revenu rentre dans le foyer.
      Je vous conseille donc de commencer par démarcher des clients, puis de créer votre structure quand vous serez certaine d’avoir quelque chose à facturer rapidement.

      Si vous avez besoin de plus d’infos, je vous propose de consulter mon livre Devenir formateur indépendant qui détaille tout cela.

  2. hicham

    Bonjour,

    Je suis guidant mémoire pour des étudiants Je suis actuellement salarié et la rémunération brute est de 24.5 euros/h.
    Je m’interroge sur l’opportunité de m’établir en tant qu’auto-entrepreneur sachant que j’aurai environ 1 a 2 jours d’intervention par mois maximum et des régulations tel/mail.

    Pourriez-vous me conseiller á ce sujet?
    Merci

    1. pepiniere

      Bonjour,
      Je ne comprends pas bien : vous établir à votre compte serait utile si vous pensez développer votre propre activité, mais si vous ne faites qu’un à deux jours d’intervention par mois, cette activité ne pourra pas se développer et vous paierez des charges sociales comme pour une activité à plein temps. Autant rester salarié dans ce cas. Merci de me donner plus de détails.

  3. Latouche

    Bonjour, je suis formateur indépendant, d’abord en portage salarial, puis auto-entrepreneur, il est vrai que ce monde est une jungle et qu’adapté son taux horaire ou journalier fera une grande différence entre vous et vos concurrents, ne soyez jamais gourmand et une chose essentielle, jamais trop loin des organismes de formation, il vous prendrons pas, habiter un endroit stratégique est primordial et nécessaire pour les frais de déplacement, ne vous sous-estimer jamais non plus, bon courage à tous ceux qui souhaite devenir indépendant.

Laisser un commentaire

Autres articles sur la formation continue