BonGeorges VIGREUX, auteur de romans et de livres sur la formationjour,

Mon nom est Georges Vigreux et je suis un ancien formateur indépendant qui a aussi dirigé son propre centre de formation, fait de la formation à l’international et travaillé au total une bonne vingtaine d’années dans le domaine de la formation professionnelle pour adultes. J’ai également une formation de webmaster avec une bonne pratique des outils Internet, y compris dans la conception de modules de e-learning.

C’est donc une expérience vécue sur le terrain que je met ici à votre disposition et dans mes livres.

Se mettre à son compte, que ce soit lors d’une reconversion professionnelle ou après vos études, pour devenir formateur indépendant, nécessite de franchir plusieurs étapes. Je vais vous les détailler afin que vous puissiez vous préparer tranquillement et mettre toutes les chances de votre côté.

Voyons ensemble comment devenir formateur indépendant : 

Qui peut devenir formateur indépendant ?

Se mettre à son compte pour exercer le métier de formateur est une des professions les plus souvent choisies par les salariés en fin de carrière (ou même à la retraite) qui peuvent ainsi mettre à profit toute l’expérience acquise durant leur parcours professionnel.

C’est aussi une bonne solution pour le travailleur à la recherche d’un emploi qui connait déjà parfaitement un métier et qui va préférer travailler à son propre compte, soit comme travailleur indépendant, soit en créant son entreprise. (Voir mon article expliquant quel statut juridique choisir pour travailler comme formateur indépendant).

Depuis la crise sanitaire du Covid, les formateurs indépendants sont de plus en plus sollicités par des centres de formation comme prestataires pour des interventions à distance. Former quelqu’un en distanciel (e-learning) n’est pas du tout la même chose qu’une formation en présentiel dans une salle de formation.

Quelles qualités sont requises pour être formateur ?

Etre pédagogue

La première des qualités à mon sens est de savoir transmettre des connaissances. Il ne suffit pas de réciter un cours appris à l’avance (ou pire : de lire un livre durant une formation). Il faut avoir pratiqué soi-même ce qui est proposé durant la formation afin de pouvoir trouver les mots justes pour être convaincant. Face à vous, vous aurez des gens très différents les uns des autres. A vous de savoir adapter votre discours à votre public. A vous de modifier vos phrases si la première explication n’a pas été comprise. Ce n’est jamais l’apprenant qui ne comprend pas, mais le formateur qui s’explique mal.

Rester professionnel en toutes circonstances

Vous serez bien souvent tenté de sympathiser avec votre public, voire même parfois tenté de séduire le ou la belle inconnue venue écouter votre savoir. Attention : vous êtes d’abord un prestataire, bien souvent rémunéré par un centre de formation, venu dispenser une prestation. Le métier de formateur a ceci de merveilleux que vous pouvez rencontrer toutes les semaines des gens différents, parfois passionnants, parfois très lourds. Faites attention à ne pas transformer votre groupe d’apprenants en une salle de classe dissipée !
(J’ai beaucoup de vécu à ce sujet et je vous explique quels sont les différents types de profils que l’on rencontre dans les formations et comment s’y adapter dans mon livre Créer, animer et vendre ses formations).

Etre perfectionniste avec vous-même

Enseignez toutes les semaines le même programme peut vite sembler rébarbatif et vous entrainer dans une routine bien rodée. Attention : c’est le meilleur moyen de désintéresser vos apprenants.
Etre formateur indépendant impose d’aller sans cesse à la recherche d’informations pour perfectionner les connaissances acquises dans le domaine que vous enseignez. Les logiciels, les normes, les pratiques évoluent sans cesse (la crise sanitaire est un bon exemple : elle a forcé bon nombre de formateurs à effectuer leurs prestations en distanciel) et vous devez en permanence vous adapter aux nouveautés et les connaître avant même qu’elles ne soient mises sur le marché. Sans quoi, ce sont vos concurrents (les autres formateurs) qui risquent de rapidement vous prendre votre clientèle.

Quel diplôme pour devenir  formateur ?

Un formateur ou un consultant indépendant doit d’abord avoir des connaissances à transmettre. Il doit posséder certaines qualités telles que le sens de la pédagogie, la patience d’enseigner, l’ouverture d’esprit, l’écoute de son client, etc… Mais depuis la réforme de la formation professionnelle, différents diplômes d’Etat ou d’écoles privées ont pris plus d’importance, car les centres de formation sont maintenant tenus de pouvoir justifier de la qualification du formateur.

Le monde de la formation professionnelle s’est scindé en deux grands groupes :

– d’un côté, ceux dont les prestations ont été référencées dans une grande base de données appelée DataDock (voir mon article sur le DataDock). Ceux-là peuvent proposer aux salariés d’utiliser leurs droits à la formation (voir mon article sur le Compte Professionnel de Formation), ce qui facilite grandement le financement de ces formations.

– de l’autre côté, ceux dont les prestations ne sont pas référencées dans le DataDock et qui ne peuvent donc pas disposer d’aide au financement.

Ccela peut être par exemple des formations sur le développement personnel ou sur des activités moins demandées par les entreprises et parfois aussi… des organismes inconnus dont les prestations semblent assez fantaisistes…

Il est donc devenu important pour un formateur de pouvoir justifier de diplômes. D’un côté, il lui faudra des diplômes en correspondance avec le métier enseigné (ex : diplôme d’ingénieur en informatique, certificat d’aptitude à la coiffure, etc.) et de l’autre un diplôme prouvant ses qualités et compétences de formateur :

Exemple de diplômes :

Je vous rassure tout de suite : il n’est pas indispensable de vous imposer un passage à l’université s’il ne vous manque qu’un titre de formateur professionnel !

Le certificat de formateur professionnel

Le titre de « Formateur professionnel pour Adultes (FPA) » est un diplôme d’équivalence Bac+2 délivré par l’Etat . Il peut être préparé via différentes sociétés privées de formation (centres de formation… sur la formation) ou même passé par une validation de vos compétences professionnelles sur présentation d’un dossier (là aussi, voir mon article sur la VAE).

Si vous disposez d’un crédit sur votre Compte Personnel de Formation (CPF) vous pourrez obtenir un financement après avoir trouvé sur Internet un organisme préparant à ce diplôme via une formation (je ne vous propose pas de liste, car il y a beaucoup de choix).

Vous entendrez beaucoup parler de « formateur certifié » ou de « diplôme de certification comme formateur« . Beaucoup de sites disent tout et n’importe quoi à ce sujet, aussi ai-je préféré vous proposer un article dédié à la certification de formateur. afin de clarifier les choses !

 

Devenir formateur sans avoir de diplôme

Si vous disposez d’une forte expérience dans un domaine particulier, par exemple dans les logiciels d’infographie, votre connaissance sur ces logiciels et votre capacité à transmettre ces connaissances seront plus recherchées par un centre de formation qu’un diplôme sans expérience. On attend de vous que vous soyez opérationnel immédiatement !

Il vous est parfaitement possible d’acquérir des diplômes même une fois entré sur le marché du travail (dans mon livre Devenir formateur indépendant, je raconte comment je suis retourné sur les bancs de l’université après 20 ans d’expérience professionnelle, pour passer de Bac -1 à Bac+5 en deux années).

Il existe de nombreuses filières universitaires, appelées PRO, qui permettent de concilier des heures de présence à l’Université avec une activité professionnelle (licence pro, master pro, BTS, DUT…). Dans bien des cas, vous n’aurez même pas besoin de venir suivre les cours si vous avez au préalable fait valider sur dossier vos compétences professionnelles en correspondance avec les modules proposés dans ces formations universitaires. 

J’explique tout cela dans mon article sur la Validation des Acquis par l’Expérience professionnelle (VAE).

 

 

Devenir formateur indépendant - Edition 2020Retrouvez toutes ces informations
et bien d’autres encore dans le livre
Devenir formateur indépendant écrit par un professionnel de la formation, directeur de centre de formation puis formateur indépendant. Un livre référence, connu de tous les professionnels.

Présentation en vidéo du livre Devenir formateur indépendant par son auteur : 

Cet article a 3 commentaires

  1. Toulon carine

    Bonjour
    Formatrice salariee en secrétariat niveau 3 et 4 depuis 10 ans pour travailleur handicapés en reconversion professionnelle en Crp je suis aujourd’hui coach certifiée. Je souhaite devenir indépendante et datadockee. Quelles sont les démarches à suivre ?
    Merci de votre retour.

Laisser un commentaire

Autres articles sur la formation continue

Avez-vous aimé le contenu de cet article ?

Cliquez sur les étoiles pour noter cet article

Moyenne des notes 5 / 5. Nombre de notes : 1

Il n'y a pas encore de vote pour cet article. Merci de donner votre avis :

L'auteur est désolé que son article ne vous ait pas été utile

Aidez-nous à améliorer cet article

N'hésitez pas à nous laisser une note sur cet article