Plus généralement appelée « formation en e-learning », la formation distancielle a le vent en poupe. Son succès fulgurant tient surtout au fait que les cours en ligne sont nettement moins chers que leurs équivalents en présentiel, les apprenants et le formateur n’ayant pas à se déplacer ou à prévoir un budget de transport ou pour se nourrir. Avec les nouvelles règles de distanciation sociale nées de la crise du Covid-19, cette formation rencontre un succès encore plus fort.

Formations adaptées au distanciel

De notre point de vue, les formations les plus adaptées au distanciel sont celles où la pratique est la moins prédominante. Il est par exemple plus facile de prendre connaissance de nouvelles règlementations ou de nouveaux processus, lors d’un webinar par exemple et ce type d’informations peut rapidement se diffuser auprès d’un grand nombre de personnes sans qu’elles aient besoin d’assister physiquement à la formation.

C’est dans cette catégorie que l’on peut ainsi ranger les MOOCs et les SPOCs, ces formations en e-learning qui ont émergé dans les universités américaines avant d’être copiées dans le monde entier avec l’émergence du réseau Internet.

Exemple des formations en langues

Apprendre une langue peut parfaitement s’effectuer en formation distancielle, de préférence avec l’intervention en temps réel d’un formateur qui anime le cours. Les outils interfacés avec Internet sont parfaits pour cela : enregistrement de phrases à répéter, diaporamas comportant des exercices, vidéos en langue étrangère,QCM… Le choix est vaste et les entreprises spécialisées dans l’apprentissage des langues sont toutes passées sur ce mode de formation.

L’autre principal avantage de la formation en distanciel est de permettre la diffusion d’un savoir identique à un nombre infini de personnes. Dans ce type de formation, le formateur s’est enregistré une bonne fois pour toutes et l’apprenant n’a plus qu’à l’écouter et à repasser la formation autant de fois que nécessaire.

Lorsqu’il devient nécessaire de mettre à jour le contenu de la formation, il ne reste plus qu’à modifier le support de formation à distance et de proposer la nouvelle version à tous, sans frais supplémentaire.

On parle alors de formation en mode asynchrone.

Ce type de formation a évidemment ses limites : l’apprenant ne peut pas l’interrompre pour soumettre un cas particulier, poser une question ou demander plus de détails au formateur. Ce handicap peut être résolu par la mise en place d’un moyen de communication asynchrone  : par exemple l’envoi des questions par email vers le formateur, lequel publie la réponse de façon à la mettre à disposition de tous.

 

Autres articles sur la formation continue

Avez-vous aimé le contenu de cet article ?

Cliquez sur les étoiles pour noter cet article

Moyenne des notes 5 / 5. Nombre de notes : 1

Il n'y a pas encore de vote pour cet article. Merci de donner votre avis :

L'auteur est désolé que son article ne vous ait pas été utile

Aidez-nous à améliorer cet article

N'hésitez pas à nous laisser une note sur cet article